L’auto-massage de la poitrine

L’auto-massage de la poitrine

13 août 2022 Santé/Bien-être 0

Pour les personnes qui n’auraient pas lu  l’article précédent (les bienfaits du massage), je vous remet la partie qui traite des bienfaits du massage de la poitrine ci-dessous.

voici un sujet sensible, voir même parfois tabou, mais pourtant très intéressant. Le massage de la poitrine est souvent mis en impasse uniquement à cause de notre éducations et du regard que l’on a du corps. Chez un homme les pectoraux sont un signe de virilité alors que chez les femmes c’est un “organe sexuelle”… Et pourtant, chez les deux sexes cette zone est peut être érogène de la même façon.

cette croyance a un impact direct sur les massages proposés. Chez les hommes, le massage du pectoral se fait sans aucune demande, alors que chez la femme il n’est même parfois jamais proposé… honte, peur, tabou, misogynie involontaire?

Pourtant si je devais faire une comparaison des intérêts du massage de cette zone, c’est sans appel, il est plus important et intéressant pour les femmes que pour les hommes.

Les seins d’une femmes  sont différents et bien plus complexes que des pectoraux masculins. ils sont composés de tissus adipeux, et d’un réseau lactifère et hormonale, le tout fixé sur un vrai muscle pectoral. Cette complexité les rend aussi plus sujet à certaines pathologies, les plus connues étant le cancer du seins ou la mastite.

oui, mais qu’apporte réellement le massage de la poitrine?

selon de nombreuses études, il a été mis en avant que ce massage permet de:

-tonifier, raffermir et prévenir le relâchement des seins, voir même prendre légèrement en volume

-stimuler la circulation lymphatique permettant l’évacuation des toxines stockés dans les tissus adipeux des seins

réguler la production d’œstrogène et stimuler la sécrétion de prolactine et d’ocytocine, ce qui pendant le cycle menstruels va permettre de diminuer les gênes et douleurs.

Comme l’ont démontré des chercheurs du Laboratoire National Lawrence Berkeley en Californie, dans une étude menée en 2012, les massages de la poitrine permettent de prévenir et déceler l’apparition de fibrome, kystes et cancers. mais aussi éventuellement déceler ces anomalies.

-augmenter la sensibilité de la poitrine, ce qui en fait un massage agréable à recevoir.

-soulager les douleurs et tension chez la femme enceinte

-prévenir les risques d’enkystement chez les porteuses de prothèses mammaire

Que ce massage soit réalisé ou non, à votre demande un(e) bon(ne) praticien(ne), n’hésitera pas à vous le proposer et expliquer des techniques d’auto-massage et vous guider dans l’exécution de ces gestes

Dans mon cas, je le propose sur la quasi totalité de mes massages et fait une brève explication sur une ou deux techniques. 

Si je devais vraiment enseigner cette technique en auto-massage, il faudrait lui dédié une séance complète à cela, et elle se découperai en deux phases:

1- recevoir le massage pour en assimiler les sensations

2-pratiquer l’auto-massage en miroir en prenant soin de répéter les gestes à l’identique et de se rapprocher au plus des sensations du massage reçu en début de séance. 

Place au explications...

vous ne trouverez ici que des explications, en aucun cas je ne peux vous garantir la bonne exécution des mouvements, sans vous les corriger personnellement. De plus rappeler vous qu’un auto massage sera toujours moins précis et profond qu’un massage effectué par un(e) professionnel(le).

De toute façon vous allez le constater par vous même, que même si les gestes sont simple de prime abord, il sont plus compliqué à faire correctement qu’il n’y parait (d’où la possibilité d’initiation)

 

C’est ici que l’on prend en mains le sujet…

Munissez vous d’une huile végétale neutre  ou d’un beurre végétal de votre choix ( coco, karité, amande, sésame,…)100% naturels et Bio.

Personnellement, j’aurai tendance à préconiser une huile de Rose musquée car elle a des propriétés naturelles cicatrisantes et régénérantes, qui ont entre autre chose, pour effet d’aider à réduire les vergetures.

il y a deux cas d’école pour pratiquer certains le préconisent debout devant le miroir d’autre en position semi-allongé. J’aurai plutôt tendance à dire essayez les deux et choisissez la posture qui pour vous rend ce moment agréable et confortable

la préparation ou l'effleurage.

mettez de l’huile dans le main opposée au seins que vous allez masser, et laissé la chauffé quelque instant pour qu’elle s’approche de la température de votre corps.

1-Dans geste doux et léger, passez la mains sous le sein du coté de la mains vers le sein travaillé  en passant par le sternum , puis remonter vers la clavicule, le galbe externe du sein dans la main en passant par l’aisselle.

2-Ensuite toujours dans le même départ, vous vous arrêtez  sous le seins en position mains pleine et vous remontez vers la clavicule

3- toujours dans le même mouvement, vous arrêtez votre main en plaçant l’éminence thénar sur le sternum. là vous avez le galbe interne du sein dans la main. dans cette position vous remontez à nouveau la main vers la clavicule.

Vous renouvelez ces 3 étapes au minimum 3X de suite et ensuite, vous faite de même pour l’autre seins.

Les seins doivent être complètement huilés aréoles et mamelons compris.

d’ailleurs c’est au tour de l’aréole. Avec le pouce et l’index pincé délicatement l’aréole à la base du mamelon, les pince en miroir de part et d’autre du dit mamelon. Vous étirez lentement l’aréole en tirant vos pinces vers l’extérieur du sein et renouvelez l’operation jusqu’à faire le tour du mamelon. il faut s’imaginer que l’on souhaite dessiner les branches d’une étoile sur l’aréole dont le mamelon serait le centre. 

Astuce: pour savoir si la pression exercé n’est pas trop forte, il faut soit sentir des frissons sur la poitrine soit que le passage du mamelon sur la paume de la main provoque de petits chatouillis

Le massage du système lymphatique

Avant toutes choses parlons du système lymphatique et de ce qu’il ne faut pas faire.

Pour le décrire, le système lymphatique agit et se situe en parallèle du système sanguin.  il a un rôle important dans le système immunitaire et dans le processus de cicatrisation, car il permet la circulation des globules blanc et des nutriments dans tout le corps hors du système veineux.

Attention, le réseau lymphatique est assez fragile et se situe sous le derme. De ce fait, son massage et sa stimulation se fait tout en douceur avec de simples effleurages. Une pression forte dessus n’aurait pour effet que de verrouiller les ganglions lymphatique et de limiter la circulation de la lymphe dans les canaux lymphatique.

C’est pour cette raison que l’on pratique toujours un drainage lymphatique avant un massage en profondeur.

1-redémarrage du système lymphatique

placé les huit doigts (sans les pouces) sur le sternum,  au point central de la ligne reliant les deux mamelons. c’est le Chakra du cœur, stimulez le en faisant de petits cercles dans le sens horaire, tout en respirant profondément. continuer ce mouvement pendant le temps qui vous semble nécessaire.

Ensuite levez un bras et venez placer la main opposée sous l’aisselle, pouce sur la clavicule. exercez une pression sous l’aisselle et effectuez de petit cercle (niveau glandes mammaire). effectuez ce mouvement entre 3 et 7X par seins.

astuces: pour pratiquer cette technique dans le bon sens, il faut se rappeler que la pression s’exerce en montant sous l’aisselle et se relâche en redescendant

2-le drainage lymphatique

Après avoir stimulé le système lymphatique de la zone, c’est le moment de drainer.

une main fermement à plat sous le sein, vous dessinez  trois ou quatre fois le signe de l’infini en faisant le tour des deux seins. même chose ensuite avec l’autre main.

ensuite avec la main du même coté que le seins choisi, vous le soulevez légèrement par le galbe inférieur. Avec l’index et le majeur de la main opposée, vous venez délicatement mais fermement presser sur l’attache du seins. vous devais sentir sous les doigt la jonction entre le muscle et le tissus adipeux. une fois la zone trouvée, vous dessinez de tout petit cercle du bout des doigt et faite lentement ainsi le tour du sein deux ou trois fois, puis faites de même pour l’autre sein.

le pétrissage

prendre toute la rondeur de son sein à une main pleine, en veillant bien à prendre tout son galbe. si la poitrine est volumineuse il faudra probablement décomposé ce mouvement en deux ou trois temps, pour pouvoir couvrir tout le seins.

une fois le sein bien en main, pétrir dans tout les sens de façons uniforme afin de bien couvrir équitablement l’intégralité du sein. ensuite main a plat sur le sein toujours en suivant le galbe, dans un mouvement ample et circulaire vous faite rouler le sein sur le muscle pectoral.

Attention ces mouvements doivent être doux et en aucun cas douloureux, si c’est désagréable relâchez légèrement la pression.

faite de même pour l’autre sein.

En cas de seins douloureux, je conseille de pratiqué ce mouvement sous la douche afin de détendre et soulager la poitrine. exemple: pendant la période menstruelle.

Attention, ce n’est pas déconseillé mais plutôt à éviter chez les femmes enceintes, afin d’éviter les risque de déclenchement de lactation.

La pompe

Les mains l’une sur l’autre vous venez les placer paume sur l’aréole et le mamelon. vous pressez lentement et fermement le sein afin de venir progressivement l’aplatir sans douleur (il faut vraiment être doux dans le geste). une fois les sein aplatit, vous remonter toujours en maintenant la pression vers le cou, puis relâchez lentement afin de faire glisser le sein sous la mains. je dis bien laissez glisser et non laissez retomber.

renouvelez ce geste de trois à sept fois sur un sein, puis sur l’autre.

comme pour le pétrissage je déconseille ce geste au futures mamans

 

Le lissage pectoral

Enfin pour clôturer cette petite  explication nous allons nous occupé de la partie supérieur du muscle pectoral.

Pour ce faire vous levez le bras de votre choix, vous placez dans le creux de l’aisselle les quatre doigts de l’autre mains. dans cette position vous venez saisir le muscle entre le pouce et les doigt et vous malaxez profondément et ferment le tissu musculaire dans un geste de descente de la clavicule vers le sein

En conclusion:

vous constaterez lors de la pratique que ces geste même si ils ont l’air simple ne sont pas si aisé à mettre confortablement en place. cependant je recommande de les pratiqué régulièrement en veillant bien à faire attention à toutes apparitions de changement dans la structure et texture du seins. en cas de doutes c’est direction médecin le plus rapidement possible.

les techniques (que l’ont peut faire soi-même) présentées ici ne représente q’une partie de ce que font les professionnels sur cette Zone.

à titre d’exemple lors des massages corps complet  je n’en fait jamais l’intégralité du massage de la poitrine quand celui-ci est demandé, car sinon rien que pour cette zone il faudrait entre 20 et 30 minutes pour qu’il soit totalement.

Je préfère proposer une initiation sur le sujet, soit en complément de votre séance soit en groupe.

Mais cela uniquement sur votre demande

petite recette bonus...

je vais vous donnez ma recette d’un beurre de massage idéal pour la poitrine, car il est hydratant, assouplissant et cicatrisant. je m’en sert souvent pour les massages femmes enceintes ou allaitantes

La recette

10à20 gr de cire de soja, selon la texture voulu car la cire sert à solidifier le tout et laisser un voile protecteur sur la peau

50 gr de beurre de Karité

10 gr d’huile de rose musquée

10 gr d’huile de noyaux d’abricots

10gr de macérât d’aloès Vera

naturellement le tout 100% bio et d’origine naturelle

faite fondre la cire a feu doux au bain marie, une fois fondu ajouter en mélangeant le beurre de karité une fois le mélange homogène ajouter hors du feu les huiles et mélangez uniformément le tout.

versez la préparation dans un bocal hermétique ou un pot à cosmétique que vous voulez recycler et laisser figer

idéalement il faudrait mettre 5 -6 gouttes de vitamine E  en même temps que l’huile pour une conservation longue durée, mais normalement vous devriez vous en servir quotidiennement.

il y a aussi possibilité de faire un pain mais hormis le coté pratique pour le transport, il est nettement moins hydratant car l’on remplace la quasi totalité du beurre de karité par de la cire de soja

Ce beurre est à base fusion, il se liquéfie au contact de la chaleur corporelle, donc pour l’utiliser, il suffit de s’en enduire généreusement les mains en le frottant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
9 + 25 =