Yoga massage ARYM

Yoga massage ARYM

28 décembre 2018 Les Massages 0

Qu’est ce que l’ ARYM ?

Tout d’abord ce qu’il faut prendre en considération, c’est que cette méthode mène vers des résultats différents pour chaque individus, de ce fait il faut l’avoir ressenti personnellement pour savoir ce qu’elle vous apporte.

C’est bien joli, mais cela ne réponds pas à la question, alors nous allons ouvrir la voie vers la connaissance de cette technique. nous allons donc répondre à cette question en répondant à cinq autres questions.

D’où vient l’ ARYM et comment cette technique est elle apparue ?​

Cette technique, nous vient d’ Inde et n’ y a vu le jour que dans le début des années 80.

Cette méthode n’est pas née du hasard, mais plutôt de la réflexion d’une Yogini répondant au noms de Kussum Modak. En effet cette femme disciple de BKS Iyengar, a de part le hasard de la vie et des rencontres apprise la médecine traditionnelle indienne (Ayurvéda).

Dans cette culture de médecine traditionnelle, le massage possède une place très importante. Une des techniques très connue issue de cette tradition est l’ Abyanga .

Apprenant donc l’ayurvéda, Kussum Modak eu donc l’idée d’associer les bienfaits du massage « thérapeutique » traditionnel indien aux bienfaits du Yoga, plus précisément du restorative yoga dont l’essence est de prendre des postures du yoga (asana) sans effort musculaire.

Après de nombreuses années de perfectionnements avec l’ étude et l’intégration des préceptes de l’ Anatomie pour le mouvements et de l’ ostéopathie biodynamique, l’ ARYM est enfin disponible dans sa forme la plus complète.

En quoi consiste cette méthode ?

Aujourd’hui, ce soin couvre le corps dans sa quasi totalité et se décompose en deux phases.

La première phase consiste à l’aide du massage ayurvédique à préparer les corps. En effet, de part cette technique de massage profond, nous cherchons à échauffer et détendre la structure musculaire du corps dans son ensemble. Pendant cette phase, le praticien va chercher à faire prendre conscience au receveur du fonctionnement de la respiration profonde. Cette prise de conscience peut être bénéfique pour ouvrir les portes de la méditation et de la relaxation profonde.​

La seconde phase consiste une fois le corps bien échauffé et détendu, à lui imposé des techniques d’étirements assistés. C’est la que nous entrons dans la pratique du restorative yoga. En effet, les étirements consiste à amener le corps dans la position de certains asanas sans aucun efforts musculaire de la part du receveur. La seule implication du receveur seras de maintenir sa dynamique de respiration profonde. Cette pratique permet petit à petit, de rappeler au corps certaines mobilités qu’il aurait perdu ou oublié. Cela a pour effet à plus ou moins long terme, suite à plusieurs séances de permettre une récupération plus ou moins importante des amplitudes de mouvement, ainsi qu’un réalignement corporel progressif.

Chaque séances complètes finissent par un massage relaxant du visage.

Attention !  certains feront une comparaison logique mais injustifié avec le massage thaï. Le vrai massage thaï traditionnel ou Nuad Bo Rarn se pratique sur un(e) receveur(se) au travers de ses vêtements, ce qui n’a rien à voir avec l’idée que l’on peux couramment s’en faire (dérive apparus au contact des soldats américains puis à l’apparition du tourisme) . Le massage thaï est vieux de plus d’un millénaire, mais tire ses origines des pratiques traditionnelles indiennes de l’ayurvéda et du yoga, qui sont des pratiques vielles de plus de 4000 ans, ce qui en fait une médecine traditionnelle plus vielle que la médecine chinoise.

quels bienfaits cela peux m’ apporter ?

Les bienfaits peuvent pour certains se voir aussitôt, pour d’autres seulement après plusieurs séances. le plus souvent on peux observer :

  • nouvelle vision et compréhension de la respiration
  • amélioration de la circulation des fluides corporels
  • relâchement des tensions musculaires
  • étirements de la quasi totalité des chaines musculaires
  • augmentation de la flexibilité et de l’amplitude des mouvements
  • réaligne le corps et aide à comprendre les bonnes postures nécessaire a l’équilibre corporel…

Dans quels cas cette technique peux m’aider ?

Le recours à l’ARYM peux vous aider à récupérer après certains soucis de santé. Cependant ce n’est PAS un soin thérapeutique , mais plutôt un complément. En effet il est très important de ne pas se soustraire à l’avis et aux soins des spécialistes de la santé. En aucun cas ce soins ne peux et ne doit remplacer votre traitement médical et soins de ​kinésithérapies.

Cette pratique est aussi soumise à certaines contre indications médicales.

Certains des cas où sa pratique peux être bénéfique sont :

  • troubles respiratoires bénins
  • mauvaise circulation sanguine
  • mauvaise posture
  • douleurs de dos, épaule, cou,… (lombalgies, scoliose, épaules gelées,…)
  • problèmes de transit
  • douleurs articulaires
  • stress, anxiété, dépression
  • Migraine, maux de tête, trouble du sommeil

Dans quelles situations ne puis-je pas profiter d’une séance ?

Malheureusement, cette méthode possède quelques restrictions médicales et ne doit pas être pratiquée dans les cas suivants:

  • maladies contagieuses
  • fièvre
  • maladies cutanée sévère
  • fracture récente
  • opération chirurgicale récente
  • problème circulatoire important (hypertension, thrombose, phlébite,…)
  • cancer (massage possible en rémission uniquement après avis médical)
  • Grossesse dans le cas de figure où le praticien n’ a pas reçu la formation approprié
  • osthéoporose

… alors n’ayez pas peur de préciser si vous souffrez d’une maladie chronique

Voila, vous en savez un peu plus…

Namasté

J.Renault

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
13 + 18 =